Superficie

Superficie du parc

Le Djebel(montagne)1363ha,d'une altitude de 511m.

source anpe

Dans le Parc National de l’Ichkeul, le Jebel est d’abord un site paysager remarquable. C’est un pointement calcaire isolé duquel on jouit d’un vaste panorama sur le lac et les marais.

Il offre une végétation caractéristique de climat humide méditerranéen, particulièrement riche en espèces végétales, dominée par l'association de l'oléo-lentisque.

Ce jebel est également un milieu privilégié pour de nombreuses espèces d'oiseaux, notamment de rapaces et de passereaux parmi lesquels on peut citer l'aigle de Bonelli, le percnoptère d'egypte ou la Rubiette de Moussier.


31701568-2.jpg

Le lac:8500ha,et sa profondeur est 1 à 2m(ce chiffre varie selon les saisons)

Le lac Ichkeul source anpe

Le lac abrite d'importants herbiers aquatiques immergés, représentés essentiellement par les potamots (Potamogéton pectinatus) et dans une moindre mesure par les ruppias (R. cirrhosa et R. maritima)

Les premiers, dont le développement dépend de l’alternance des apports d’eau douce et d’eau salée, constituent quasiment l’unique source d’alimentation de 3 des 4 principales espèces d’oiseaux d’eau hivernant à l’Ichkeul : canard siffleur (Anas penelope), canard milouin (Aythya ferina) et foulque macroule (Fulica atra).

Le lac héberge également une importante ichtyofaune d’eaux saumâtres, notamment des muges  (Liza ramada et Mugil cephalus) et des anguilles (Anguilla anguilla).


3cli6-16795040.jpgLes marais:2737ha.

Si l’Ichkeul est renommé pour son foisonnement d’oiseaux d’eau migrateurs en hiver, le Parc, et notamment les marais du fait de leur végétation étagée, n’en est pas moins un habitat important pour diverses espèces d’oiseaux sédentaires ou nicheurs.

Ces marais constituent également un milieu privilégié pour un troupeau d'une trentaine de têtes de buffles de l'Ichkeul.

source anpe

dscf3680-copier.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×