faune

Une richesse faunistique remarquable

L
a faune au parc national d’Ichkeul est constituée de plusieurs espèces d’arthropodes, mammifères, reptiles batraciens et oiseaux.
Concernant les mammifères, on peut citer le buffle d’eau, le lièvre, le sanglier berbère, le porc-épic, le lérot, la gerbille, le chacal doré, le renard roux, le chat ganté, la genette, la mangouste inchneumon, le zorille et la loutre qui est très rare en Tunisie.
Quant aux oiseaux, on distingue entre autres, l’oie cendrée, la foulque macroule, le filigule milouin, la stapule blanche, l’aigrette garzette, l’héron garde bœufs et l’héron bihoreau, la tourterelle des bois, le merle noir, l’alouette des champs, le grand corbeau,le chardonneret élégant, l’aigle de bonelli, le faucon crécelle, le rouge-gorge, le rouge queue de moussier, le guêpier d’Europe.

• Les buffles d’eaup5220142-copier.jpg


C’est un mammifère qui vit dans les marécages du lac. A cause de sa taille, il était, dans le passé, une cible privilégiée des chasseurs. Ainsi, d’une population d’environ 1.000 têtes en 1882, il ne restait que 3 têtes en 1961. Cela a provoqué la création de la réserve de Dar Chichou (Cap Bon) pour renouveler le troupeau et le réintroduire progressivement au parc national d’Ichkeul.

• La loutre

dsc02278.jpg

Par la forme hydrodynamique de son corps et les membranes natatoires qui relient ses doigts, la loutre devient tributaire du milieu aquatique. C’est un animal qui vit en Europe, en Afrique du Nord, dans un grande partie de l’Asie et de l’Amérique du Nord.
La loutre se nourrit surtout de poissons qu’elle pêche adroitement dans l’eau mais s’en prend aussi aux grenouilles et,  dans une moindre mesure, aux petits mammifères et aux oiseaux.

• L’oie cendrée

Parmi les milliers d’oiseaux hivernant, l’oie cendrée représente des populations importantes. Le régime alimentaire de cette espèce est spécialement constitué par des bulles souterraines et les nouvelles pousses des scripes.

w.jpg

• Le filigule milouin
et le filigule morillon

Les filigules sont des canards plongeurs se nourrissant de crustacés, de larves et d’insectes. Ils cherchent leur nourriture à deux ou trois mètres de profondeur.
Ces canards sont originaires du nord et du nord-ouest de l’Europe d’où ils se sont répandus à l’ouest et au centre. Ils hivernent surtout sur les côtes occidentales de l’Europe et dans le bassin méditerranéen. En Tunisie, le lac d’Ichkeul compte les plus grandes concentrations avec des effectifs qualifiés d’importants. Cependant, il est à noter que ces effectifs sont presque constitués par des milouins, les morillons ne sont représentés que par quelques centaines.

fuligule-milouin-redu-6g.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site