activités

activités économiques

Activités économiques dans le Parc selon anpe

Le Parc National de l'Ichkeul héberge une soixantaine de familles qui vivent essentiellement des produits de leur élevage depuis la fermeture des carrières en 1994.La pêche dans le lac a été concédée à une société privée. Les méthodes de pêche sont essentiellement la pêche à la bordigue, pêcherie fixe au niveau de l'oued Tinja et la pêche aux filets trémails et par les capétchades dans le lac. Les prises annuelles moyennes étaient de l'ordre de 200 T/an jusqu’au début des années 90. Elles sont moindre actuellement, mais on assiste à une certaine reprise depuis 2003.

Pêcherie oued Tinja

Les hammams situés au pied du jebel Ichkeul, au niveau des sources thermales chaudes (42°C) attirent de nombreux visiteurs, essentiellement au printemps.

Ils sont actuellement fermés, mais leur réhabilitation est en cours d’étude.Sur la pointe nord-est du jebel se trouve un écomusée où les visiteurs de plus en plus nombreux peuvent avoir accès à une exposition permanente évoquant l’importance du parc, en tant que zone humide et ses richesses.

Les Hammams

Le centre d'accueil a été construit tout près de l’entrée du Parc, dans le but développer les activités de formation et de recherche. Il est ainsi équipé pour abriter les activités liées au suivi scientifique mené par l’ANPE et aux travaux de recherche sur les écosystèmes qu’elle soutient.   C’est également un lieu où sont organisés des ateliers scientifiques ou des classes vertes sur les thèmes de l’environnement, de la biodiversité, des zones humides,….

dscf4059-copier.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site